fbpx

Dématérialisation et environnement : solution ou greenwashing ?

Dématérialisation et environnement

Aujourd’hui, protéger notre planète et ses ressources est une priorité. L’environnement doit ainsi être intégré à nos façons de consommer et de produire. Pour cela, des mesures ont été mises en place par le gouvernement : le programme « Action Publique 2022 » vise entre autres à avoir 100% des démarches administratives du service public dématérialisées d’ici 2022. La dématérialisation se démocratise alors peu à peu. Même dans les organismes de formation, on agit en faveur de l’écologie grâce à la transformation numérique.

bois papier

Qu’est ce que la dématérialisation?

La dématérialisation est définie par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement. Selon le PNUE, « la réduction du débit total de matières et d’énergie de tout produit et service, et donc la limitation de son impact sur l’environnement. » La dématérialisation fait référence à une baisse de la quantité de matériaux utilisés pour répondre aux besoins de production et de consommation de nos sociétés. Cela peut se traduire par le remplacement de biens matériels par des substituts non matériels. On peut par exemple passer d’un support papier à un support électronique grâce à la gestion électronique des documents (GED). La dématérialisation est aujourd’hui au centre de la transformation numérique des entreprises. Cette digitalisation des informations apporte beaucoup d’avantages. En plus d’une simplification administrative, la dématérialisation permet aussi la réduction de l’empreinte écologique.

Quel impact de la dématérialisation sur l’environnement?

La dématérialisation essaie de solutionner les problèmes environnementaux. Elle agit sur le volume de matériaux et d’énergie utilisés pour la production de biens et services. Moins de matériaux, moins de pollution. La dématérialisation réduit ainsi l’impact environnemental en produisant moins de déchets. La réduction de la consommation offre également plus de temps aux ressources renouvelables pour se régénérer.

Aussi, passer d’un format papier à un format numérique permet de réduire la consommation d’encre, entretien des imprimantes, électricité mais également en papier. C’est en moyenne 70 kg de papier économisé par an et par entreprise. De plus, la fabrication du papier génère des dépenses importantes en eau et électricité. Seul 25% du papier est recyclé. 

La dématérialisation s’effectue sur : des factures, des bulletins de salaire, des démarches administratives, des emplois du temps…

Edusign agit en dématérialisant les feuilles de présence, questionnaires et autres documents des organismes de formation.

La dématérialisation en formation, possible avec Edusign

La formation est un processus qui nécessite l’utilisation de beaucoup de documents qui sont souvent imprimés. Avec Edusign, fini le gâchis de papier : la gestion de présence se fait en ligne. La solution d’émargement digitale s’inscrit dans une démarche écologique. Elle supprime les feuilles papiers tout en faisant des économies d’encre et d’outils à utiliser. En plus de sauver des arbres, Edusign s’engage à en planter à chaque nouveau client. Puis, la solution ne nécessite pas d’acheter d’équipements additionnels. Elle n’encourage pas à la production de nouveaux déchets. La société amène alors une démarche RSE à vos organismes de formations.

Enfin, l’application permet non seulement une économie de papiers mais aussi une augmentation de votre productivité. Edusign met à disposition son système d’émargement en ligne pendant une période d’essai de 14 jours.

1 réflexion sur “Dématérialisation et environnement : solution ou greenwashing ?”

  1. Ping : Archivage électronique, définition, une sauvegarde des données efficace

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *